AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM. WWW

Partagez | 
 

 « what's fucked up and everything's alright » [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
CALL ME; [ Light ]

■ MESSAGES : 514
■ AVATAR : Kutani Ryou (HnK) / originaux random
■ DON : Jeu de 52 cartes
■ ALIGNEMENT : Rebelle
■ RUBIS : 964

MessageSujet: « what's fucked up and everything's alright » [LIBRE]   Dim 24 Mar - 12:03


— don't know where it goes —


Un coup.
Puis un autre. Encore un autre. Ça n’en finit pas. Encore un. Toujours le même son, un peu de sang qui gicle. Et encore un coup. Puis encore un autre, et un autre, et encore, et encore… Ainsi de suite. Il a beau s’en prendre, ça ne l’arrête pas. Il les rend, les coups. En double, en triple, en cinq, six, sept, vingt, cinquante ou cent. Il aura le dernier mot. Il la finira, cette bagarre, comme il l’a commencée. Il refuse de se laisser avoir. Il sera le dernier debout. Y a pas moyen. C’est ça ou il se vengera de manière encore plus salope la fois prochaine. Avec le speeder, peut-être. Il aura sûrement la joie de leur rouler dessus, qui sait. Il pense au jeu de cartes dans sa manche. Il en fait glisser une dans sa main tout en donnant un coup avec son talon dans le genou d’un autre. Il sent la rotule céder légèrement.
Il doit faire une bonne tête de moins que ces types, sûrement vingt kilos de moins aussi. Mais qu’est-ce qu’il en a à foutre ? Il va les rétamer, c’est comme ça puis c’est tout. Il entaille le bras d’un premier avec la carte, en ricanant, en profite pour encore distribuer des coups. Allez ! venez voir, si vous l’osez. Il peut avoir trois cartes dans chaque main, c’est pas pour rien qu’il s’est entraîné. Il peut les lancer, il les retrouvera bien. Dans un œil ou une épaule, à la rigueur. Il va leur refaire leurs coupes de cheveux avec, tiens ! Ça c’est une bonne idée ! Ils auront une meilleure tronche après.

Une joue d’entaillée. Encore un peu de sang. Il commence tout juste avoir mal aux bras, aux poignets, aux coudes, aux épaules… Un peu à la tête, aussi. Il commence à en avoir plein le dos d’être là à devoir attendre qu’ils se fatiguent en premier. C’est énervant. Il les a bien fait courir le long du marché, mais… bordel, c’est chiant. Il a dû arrêter de fuir et leur faire face parce qu’il voulait en finir. Et surtout, parce qu’il ne tient pas à ce qu’ils sachent où il habite.
Même si, au fond, c’est pas dur de le savoir.

Il bouge un peu, évite un coup. Y aura jamais personne pour venir l’aider de toute façon, hein. C’est comme ça, dans le secteur C. On laisse les bagarres se faire de peur des représailles. Bon sang… Il arrivera à les avoir ! C’est obligé ! Il doit les avoir. C’est ça ou il se passe de courses pendant des jours voire des semaines. Et ça, non. Il a pas envie. Il commence vraiment à en avoir marre et à fatiguer. Il ne sait pas depuis combien de temps ça dure. Sûrement pas longtemps. Mais ils sont coriaces les salauds. Lui aussi, heureusement, d’ailleurs.
Et le voilà contre un mur, une main autour de sa gorge.

« …. Oh, merde… »

Ça lui arrache un sourire nerveux. Un sourire assez mauvais quand on y repense, d’ailleurs. Il a beau y voir un peu flou et essayer de respirer normalement, il sait qu’il a pile le bon angle pour frapper, et que cette main lui donne quelque chose de très bien : un appui.
Il pose ses mains sur le poignet, donnant l’impression de vouloir briser l’étreinte qui se resserre un peu autour de son cou… lève, les jambes, et frappe en même temps le plus fort qu’il peut dans un genou, et dans les côtes de l’homme qui l’étrangle. Etonnant comme celui-ci lâche prise et le laisse tomber au sol. Pour faire bonne mesure, il lance une carte.
Ça le fait ricaner quand il voit qu’il a entaillé la tempe. Ça saigne toujours beaucoup, la tête. C’est plus fort que lui. Il éclate de rire. C’est nerveux. C’est le mélange de l’adrénaline et de la fatigue. Et ça le fait rire. Comme d’hab.

Il passe encore pour un taré notoire. Mais qu’est-ce qu’il en a à faire si les autres s’en vont ? Si on lui relance sa carte ? Et si lui est toujours là, plié en deux, à rire comme un psychopathe ?
Ah oui, c’est ça, le truc, avec lui. L’adrénaline.  Il y est… comment dire ? Drogué ? Non, mais pas loin. Les situations dangereuses, c’est son truc. Autrement, il ne serait pas pilote.

Quand il arrive enfin à arrêter de rire, il tend une main pour récupérer la carte et la ranger avec les autres, puis essaie de se lever. Ses genoux le trahissent et il retombe, grimaçant légèrement. Allons bon. Il ne va quand même pas rester là comme un con à attendre qu’on vienne l’aider, si ? Non. Ca, c’est quelque chose qu’il refuse. Il réessaie, nouvel échec.
Essaie encore, échoue encore… Echec profitable, non ? Mais quel est le con qui a dit ça ?

Il soupire, et laisse tomber. Il va attendre que ses jambes daignent bien lui servir à nouveau… Avec de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yggdrasill-treet.forumgratuit.org/
 

« what's fucked up and everything's alright » [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « It's ok. It's alright. » (13.10.11 à 16h21)
» I'm ok, I'm alright, can't you see. {PM}
» lisbeth - music makes me believe i'm gonna be alright.
» Everything will be alright, I promise • Shazz
» + everything's gonna be alright (candy)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KRASH ♛ GAME :: KRASH GAME; secteur c ::  Black Station  :: •• Marché noir-