AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM. WWW

Partagez | 
 

 C'est cool tout ça mais... [PV : Krykry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
CALL ME; [ Leviathan ]

■ MESSAGES : 65
■ AVATAR : Aoba Seragaki ♛ DRAMAtical Murder
■ DON : Batte de base-ball
■ ALIGNEMENT : Rebelle
■ RUBIS : 91

MessageSujet: C'est cool tout ça mais... [PV : Krykry]   Mer 31 Juil - 13:34



C'est cool tout ça mais...


Marre, marre, marre. Leviathan en avait marre, ses pieds étaient en train de se décomposer, son estomac grondait toutes les trois minutes trente mais surtout il était en pétard. Cela faisait à peine une heure qu'il avait été égoïstement arraché de son confortable fauteuil pour atterrir dans une pièce sinistrement blanche qui -sur le coup- l'avait fait légèrement flipper. Y avait que dans les films qu'on voyait de grandes salles blanches qui s’étendent à perte de vue complètement stériles, il se souvenait notamment du passage dans Bruce Tout Puissant d'où le fait qu'il avait d'abord cru être au Paradis. Hélas -ou heureusement- on lui avait rapidement coupé l'herbe sous le pied avec un énorme « Bienvenue dans KRASH ! ♪ » qui lui avait fait la peur de sa vie.

Oui certes, c'est marrant quinze minutes de changer la couleur de ses cheveux et tout ces trucs de jeux vidéos mais lui il ne voulait qu'une chose : sortir. Parce que y en a qui ont un boulot et bref une vie quoi, et passer sa journée à faire le Kévin sur un MMORPG c'est pour les adolescent boutonneux ayant trop de temps libre, ce que lui n'avait pas. Il s'en fichait de combattre des cactus mutants pour sauver un village de l'invasion ou de ramener une pierre magique au gredin du coin, surtout si trois cents personnes avaient fait les mêmes quêtes dans les six heures précédentes, niveau immersion c'était pas top. Les jeux en ligne c'était fait pour les fans de jeux vidéos, un point c'est tout. Lui n'avait pas sa place ici.

De plus, après que Leviathan ait fini de personnaliser son personnage tout en passant quatre-vingt-quinze pour-cents du temps à engueuler la voix robotisée, on l'avait téléporté dans une ruelle assez dégueulasse du fin-fond de nul part... comme pour le punir de s'être plains autant. Alors bon, les odeurs et l'étroitesse du lieu il s'en aurait volontiers passé, et les dix minutes pour en sortir encore plus. Une fois le dernier virage à droite prit, le nouveau joueur s'affala brusquement contre le mur, littéralement désemparé et maintenant conscient grâce au charmant mur que même la douleur était reproduite à la perfection. « Aïe... 'tain. » Il se frotta énergétiquement la zone d'impact, se répétant en boucle qu'il n'avait pas payé pour cette connerie et qu'il n'avait pas payé du tout d'ailleurs. Foutue technologie.

Et dire qu'avant d'installer ce jeu il était encore dans sa minuscule cuisine en train de faire cuire son steak et donner à manger à son chat, maintenant son steak allait brûler et foutre le feu à son appartement tout en tuant Kitty -s'il ne meurt pas de faim avant. Cool. En plus il lui aussi avait toujours faim. Encore plus qu'avant. Leviathan regarda autour de lui par curiosité histoire de voir si il n'y avait pas un moyen de satisfaire son envie. C'était un peu le bordel en fait, à première vue cela ressemblait à un quartier chinois / japonais sans vraiment en être un, mais le quartier avait manifestement été influencé par eux. Une grande place où se tenait en se moment même un marché avec vente de nourriture, vêtements, mobilier, ustensiles etc. mais bizarrement les attrapes-nigauds pour touristes semblaient moins présents que dans les marchés classiques, peut-être que la ville n'attirait pas assez de gens.

L'ensemble donnait une impression très vivante : les couleurs étaient chaudes notamment le rouge qui prenait le dessus sur l'orange, le jaune et le vert. On retrouvait les bidules asiatiques typiques comme les lanternes chinoises en papier, les portails Torii ou encore les guirlandes de papillons, libellules et autres babioles ainsi que les éclairages ostentatoires -et complètement inutiles en pleine journée- sur toutes les façades. L'écriture placardée un peu partout ne lui disait rien, et pourtant il arrivait naturellement à lire « laverie » ou « sushi bar », cela le déboussola quelque peu mais il en conclu à une conséquence du jeu. Sous ses yeux la foule était en masse et très dynamique, elle glissait entre les étales du marché d'après-midi, créant un boucan infernal que lui-même aurait du mal à supporter quotidiennement. Tous semblaient vivre leur vie, ne pas soucier du fait que ce soit un jeu... il fallait avouer que cette copie du monde réel était assez troublante. On aurait presque pu y croire, mais il manquait quelque chose, quelque chose qu'il n'arrivait pas encore à définir.

Mais ce n'était pas le temps pour se relâcher, peu importe les moyens il fallait qu'il trouve comment on se déconnecte. Peut-être fallait-il parler à un NPC tout simplement, ou utiliser ce fichu bracelet qui faisait un ignoble « Tut tut tut [...] » depuis le tout début. Leviathan n'en avait fichtrement aucune idée : personne n'avait un point d'exclamation ou d'interrogation au dessus de sa tête comme tout NPC lambda et il avait complètement ignoré ce truc attaché à son poignet. « Bon peut-être qu'il serait temps d'y jeter un coup d’œil » il se dit nonchalamment à voix basse, un mélange de j'veux pas qu'on me prenne pour un taré parce que je parle à moi-même et ça me donne l'impression de ne pas être seul et abandonné. Il appuya sans retenu sur l'ensemble des bouton et écrans mais la seule chose qu'on daignait lui afficher était une carte où un point clignotait, comme un GPS quoi.

C'était vraiment pas le moment pour une chasse au trésor à deux balles, lui il voulait rentrer dans son appartement londonien et non marcher trois quarts d'heure encore dans cet espèce de China Town. Il lui fallait de l'aide, un habitué qui pourrait lui expliquer poliment qu'est-ce qui se passe dans ce putain de jeu à la noix ou au moins le rassurer. Et des joueurs ce n'était pas ça qui manquait : une foule impressionnante l'entourait et il avait l'embarras du choix mais tous semblaient tellement occupés les uns les autres que choisir se révélait difficile. S'aggripant au mur accolé à son dos, il se releva abruptement, encore un peu sous le coup du changement d'environnement. Bon bon bon, on allait quand même pas s'éterniser. Leviathan s'engagea dans le premier bar à l'horizon dont le titre était d'une originalité à couper le souffle: « Le Dragon Rouge », wow, saisissant.

« Bonjooouuuur, il s'assit sur une chaise du bar face au barman, compressé entre deux parfaits inconnus, voilà, je me demandais si tu pourrais m'aider pour un p'tit truc... S'il-te-plaît.

- Ça dépend, vous allez commander ? il lui répondit sans même réfléchir.

- ... Pardon ?, ah okay, c'est comme ça ici. J'ai pas d'argent mais--

- Si vous voulez rester va falloir commander monsieur, on est assez rempli comme ça. »

Bon. Charmant. C'était un bon aperçu de l'ambiance : des gens pas assez sympas pour répondre à une micro-question et qui, si tu insistes après qu'ils aient dit non, t'envoient la sécurité au fesses. Déjà pourquoi est-ce qu'un bar avait besoin d'agents de sécurité ? Le quartier ne semblait pas si dangereux au premier abord. Il laissa échapper un long soupir devant le bar krashien, tout à coup les bon vieux pubs anglais lui manquaient terriblement. Il y avait de bons souvenirs avec ses amis, Styr aimait bien lui donner rendez-vous dans celui situé à côté du pharmacien... Peut-être que son meilleur ami s'inquiétait pour lui en ce moment même ? Non c'était bête comme idée, ça faisait à peine plus d'une heure ahah mais si ça continuait alors là ce serait probable. Bref, il n'y avait aucune raison de s'éterniser sur de telles idées puisqu'il allait partir bientôt, il fallait juste trouver la bonne personne... Et puis merde. Autant y aller direct quitte à effrayer.

Leviathan pris -avec autorisation- une des nombreuses caisses vides qui jonchait le sol près d'un charmant marchand de légumes très poli, il la plaça au plein milieu de l'allée la plus peuplée sans même faire attention aux « hé ! » et « fait gaffe mec ! » des passants puis grimpa dessus. On pouvait voir de plus loin ainsi posté mais surtout on pouvait se faire voir de plus loin. Il pris le temps de prier pour éviter les crises cardiaques aux personnes âgées -qui d'ailleurs semblaient étrangement peu nombreuses- et tout autre conséquence négative de sa future action. « Excusez-moi ! Est-ce que quelqu'un sait comment se déconnecter ici ?! » Gueuler aussi fort lui avait un peu défoncé les poumons et les tympans mais bon, un nombre important de gens s'était retourné et les expressions étaient partagées : énervement, curiosité, incompréhension, ...tristesse ?


Dernière édition par Leviathan le Dim 4 Aoû - 11:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CALL ME; [ Krysenthem ]

■ MESSAGES : 105
■ AVATAR : N - Pokémon
■ DON : Donner vie aux peluches
■ ALIGNEMENT : Rebelle
■ RUBIS : 155

MessageSujet: Re: C'est cool tout ça mais... [PV : Krykry]   Ven 2 Aoû - 7:54








C'est cool tout ça mais...

LEVI & KRYSEE

C’était un jour comme les autres.
Krysenthem avait passé la majore partie de sa journée en compagnie du Conseil –et plus particulièrement à bosser avec RAM si l’on peut considérer que jouer sur sa chaise est véritablement bosser.
Ça aurait été cool de pouvoir dire que les choses avançaient bien. Mais hélas, la rébellion n’était en ces temps pas plus important que ces monstres courant dans les rues. Krysenthem s’était d’ailleurs demandé si ce n’était pas un coup tout préparé d’Alice, à la façon dont les choses s’étaient déroulées. Car après tout, les choses ne se passaient-elles pas à merveille, pour elle ? Le secteur A n’avait pas été touché, et à présent des mercenaires envoyés par ses soins avaient été lâchés tel des chiens de garde pour se débarrasser de ces monstres. Oh ça oui, les habitants de ces secteurs seraient plus en sécurité de cette façon, mais cette sale petite gamine capricieuse n’aurait pas pu se contenter de ça, non. Parce qu’à présent ces mercenaires avaient comme qui dirait pris le contrôle de ces secteurs soit disant pour le bien de chacun et du coup, le Conseil et la Rébellion ne pouvaient plus agir comme ils le désiraient. Ils n’avaient beau être là officiellement que pour ces monstres, Krysethem ne doutait pas un instant que s’ils pouvaient foutre le bordel au sein de leur petit monde, non seulement ils ne s’en gêneraient pas, mais en plus Alice avait dû prévoir le coup et leur promettre belle récompense si tel était le cas.
Oh bien sûr rien n’indiquait que les choses s’étaient véritablement orchestrées de la sorte, mais on n’était jamais prudent. Surtout lorsque l’on avait déjà trahis Alice par le passé. Lorsque l’on savait de quoi cette Reine capricieuse était capable.

C’est sur cette optique que Krysee avait voulu se faire des plus discrets ces derniers temps. Pas seulement pour les monstres, mais surtout pour ces mercenaires à la solde de la diablesse en personne. Eviter de se faire remarquer en cette période instable et incertaine était un minimum pour sauvegarder sa sécurité.
Et ce jour n’aurait pas dû être différent des autres. Krysee aurait dû, après cette petite réunion, rentrer directement chez lui sans se faire remarquer d’une quelconque façon que ça soit. Seulement voilà ce n’était pas ainsi que les choses s’étaient déroulées. C’aurait été trop simple de ne pas croiser cette âme égarée sur le chemin du retour. Littéralement. Vraiment en plein milieu du chemin, debout sur une caisse.

« Excusez-moi ! Est-ce que quelqu'un sait comment se déconnecter ici ?! »

Et c’aurait été trop simple et tellement pas lui de simplement continuer sa route en laissant ce pauvre joueur dans l’ignorance. D’autant que ce sujet était toujours un sujet un peu délicat sur Krash. Beaucoup désiraient rentrer chez eux de demander ainsi comment se déconnecter allait sans aucun doute rappeler à ces gens qui tentaient de l’oublier comme ils le pouvaient qu’ils étaient dans l’impossibilité de rentrer chez eux.
Ce qu’il constata sans grande peine en portant un regard autour de lui. Sur la plupart des visages ce n’est que tristesse qu’il pouvait lire. Mais pas seulement, et lorsque sur quelques autres faciès il lut un brin d’énervement il lui fût tout bonnement impossible d’abandonner ce garçon à cette foule et à un destin incertain. Sans nul doute, le pire des scénario serait pour lui de se retrouvé confronté à un mercenaire, à l’heure actuelle. Et qui sait quel genre de lavage de cerveau ou quelles tortures Alice pourrait bien lui infligé une fois à sa merci.

Non, définitivement, ce n’était pas son genre de simplement passer son chemin sous prétexte qu’il devait être discret.
Alors non sans mal il s’avança en bousculant avec douceur deux trois personnes l’empêchant de passer et vint ce poster devant ce jeune homme aux cheveux bleus. Il ne pris pas le temps de le détailler et attrapa sans violence aucune son poignet pour le faire descendre de son perchoir avant de lui glisser le plus bas possible.

« Visiblement tu es nouveau ici. Règle numéro un, ne pas se faire remarquer. Les quartiers ici ne sont pas surs en ce moment. »

Il l’entraina un peu plus loin et l’invita à marcher avec lui dans des ruelles un peu moins bondées. On ne savait pas, en ces temps, à qui on pouvait faire confiance ou non. Et dans cette foule il ne pouvait faire confiance à personne, pour le moment du moins.
C’est arrivé dans un ruelle non éloignée de là où il résidait qu’il se décida enfin à s’arrêter et qu’il s’adossa à un mur.

« Ce jeu est sans aucun doute la pire chose qui te soit arrivé…Comme à nous tous. Je suis désolée d’avoir à te l’annoncer, et crois-moi ce n’est pas une blague, on ne peut pas se déconnecter. Nous sommes coincés ici. Je pense que la réaction de cette foule il y  a un instant te prouvera que je ne te raconte pas n’importe quoi… »

Krysee soupira. Il n’aimait vraiment pas annoncer ce genre de nouvelles aux nouveaux joueurs.

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CALL ME; [ Leviathan ]

■ MESSAGES : 65
■ AVATAR : Aoba Seragaki ♛ DRAMAtical Murder
■ DON : Batte de base-ball
■ ALIGNEMENT : Rebelle
■ RUBIS : 91

MessageSujet: Re: C'est cool tout ça mais... [PV : Krykry]   Dim 4 Aoû - 11:21


Malgré la présence évidente de réactions au vu de leurs expressions faciales, personne ne répondit directement à Leviathan. Après, savoir si c'était par choix ou par dépit, il ne pouvait pas le deviner mais une chose était sûre : son séjour risquait de s'éterniser si tout le monde était aussi peu communicatif. Il se croyait dans un vieux village du fin-fond de l’Irlande où les étrangers sont rejetés comme la peste par les paysans, quoi qu'au moins ici il n'y avait pas d'affrontement physique, ou tout du moins il n'y avait pas eu le temps puisqu'il se fit attraper le poignet -avec délicatesse tout de même- par un inconnu dont la seul chose qu'il avait discerné était ses cheveux verts clairs tandis qu'il se frayait un passage vers le petit perchoir.

Très vite il le descendit du cagot. Aucune violence dans ce geste, juste une déclaration : « Visiblement tu es nouveau ici. Règle numéro un, ne pas se faire remarquer. Les quartiers ici ne sont pas sûrs en ce moment. » que le krashien lui murmura le plus discrètement possible. Bon. Leviathan avait un peu l'impression que cette réplique était digne d'un film d'action et il  était partagé entre trouver ça cool et trouver ça énervant. Ce jeu, si on pouvait appeler ça un jeu, était visiblement un nid à emmerdes... Tout le monde semblait globalement inoffensif et le quartier était remplit de civils lambdas, il ne voyait pas quel genre de taré laisserait un jeune garçon se faire attaquer d'une quelconque manière devant ses yeux ; et imaginer que cela était en fait possible d'après les dires de l'homme, qu'ils pourraient regarder sans intervenir, lui faisait froid dans le dos.

Il se laissa entraîner par son mystérieux « sauveur » -si on pouvait dire ça- pendant quelques minutes, essayant vaguement de prendre la parole mais ses « Quoi-- mais... » ne servaient pas à grand choses. Ils défilèrent devant l'ensemble du marché bondé pour se diriger dans une ruelle qui en comparaison était totalement morte, ce qui fit sourire amèrement Leviathan puisqu'il avait pris bien trop de temps pour en sortir et maintenant il y retournait. Bien que celle-ci semblait bien meilleure que celles de son arrivée : aucune odeur ignoble ou tag vulgaire, justes des façades assez bien entretenues. En prenant compte du fait d'une grande poubelle collective était disposée à deux pas de là et de l'état général des lieux, on pouvait supposer qu'il s’agissait d'habitations.

« Ce jeu est sans aucun doute la pire chose qui te soit arrivé… comme à nous tous. » Wow, ça c'était une introduction choc, tellement que Leviathan ne put s'empêcher de froncer les sourcils et serrer les dents, comme pour se préparer à un impact. Il n'aimait pas les mauvaises nouvelles et encore moins celles qui n'étaient pas annoncées avec douceur. « Je suis désolé d’avoir à te l’annoncer, et crois-moi ce n’est pas une blague, on ne peut pas se déconnecter. Nous sommes coincés ici. » Il resta bouche-bée, regardant son interlocuteur dans les yeux, attendant un « Mais non, c'est une blague ! » qu'on lui avait sortit tellement de fois rien que cette semaine là.  « Je pense que la réaction de cette foule il y  a un instant te prouvera que je ne te raconte pas n’importe quoi… » Et c'était vrai, en y réfléchissant un nombre assez important de passants semblait perturbé par le sujet de la déconnexion.

Le jeune homme qui était adossé à un mur soupira, d'après son visage c'était vraiment désespéré -non pas que Leviathan sache vraiment analyser ce genre de trucs mais là c'était évident. Donc ce n'était pas une blague de mauvais goût, c'était juste une vérité de très mauvais goût. Et ça faisait mal : ça faisait tourner la tête, ça faisait resserrer le cœur, ça faisait s'assécher la gorge. Puis deux minutes de silence où personne ne dit rien, le temps d'assimiler et de laisser l'autre assimiler les informations qui ruinerait la journée de n'importe quelle personne mentalement stable. Leviathan s'adossa lui aussi à un mur, juste en face de l'inconnu dont quelques mètres les séparaient à ce moment-là, son regard allait un peu partout : le marché bruyant de tout à l'heure, le fond de la ruelle dans l'autre direction, le ciel artificiel aux nuages tout aussi artificiels, le chemin qui semblait l'engloutir tellement il était vidé.

« O-Okay... dit-il plus par réflexe que par réelle compréhension, les yeux collés au sol, et merci de m'avoir... aidé... mec. » Ça c'était un vrai choc à encaisser, plus que la mort du chien, plus que le départ de son père même. Comment est-ce que c'était possible de retenir des joueurs enfermés dans un jeu vidéo ? Foutue technologie, il aurait dû se douter que ce spam était un poil trop beau pour être vrai, comme cette fichue « immersion totale » de mes deux. Y a toujours un truc qui déconne dans les grands projets de ce genre. Pfff. Dire que l'on récolte ce que l'on sème était ridicule, il ne se souvenait pas avoir fait de plantations aussi gigantesques dans sa vie entière. Il avait une famille, un boulot, des amis ; rien pour mériter cela.

Et de plus maintenant il était seul et coincé. « Mais on peut pas juste rester ici et tout recommencer... putain. » dit-il à haute voix cette fois en direction de l'inconnu sans vraiment savoir pourquoi, peut-être dans l'espoir d'une solution de sa part. Il avait pris tellement de temps à se construire une vie à Londres, une vie qui lui convenait parfaitement et qu'il n'aurait changé pour rien au monde. Et aujourd'hui il se retrouvait seul dans un jeu débile en possession d'une batte de base-ball et d'un bracelet tout deux aussi débiles que le jeu. Même pas Styr pour l'accompagner, non pas qu'il aimerait que son ami soit coincé lui aussi, il préférait rester seul plutôt que d'impliquer des êtres chers étant donné que cela pourrait durer un certain temps tout de même.

Il la retrouvera la solution, après tout ce n'était qu'un monde virtuel, c'est toujours mieux d'une pièce sans porte ni fenêtre. Rien n'était hermétique, si on pouvait entrer alors on pouvait forcément sortir, c'était évident.  « Doit y avoir un autre moyen de sortir que la déconnexion, non ? Et puis pourquoi on est coincés ?! » Le coup du bug informatique semblait plutôt gros, faire rentrer des joueurs alors qu'on arrivait même pas à sortir les autres était insensé. Autres qui d'ailleurs semblaient peu affectés par les événements.  « Tout le monde semble s'en foutre dans la rue... »  

Il avait tellement de questions, tout lui semblait bizarre dans ce jeu, outre le fait que l'ensemble des joueurs soient coincés jusqu'à la fin des temps apparemment bien sûr. Les habitants vivaient leur petite vie tranquille tandis que leurs proches du monde réel étaient en train de pleurer leur disparition ? Mais qu'est-ce qui n'allait pas avec ces gens ?! Qu'est-ce qui les empêchait d'agir ? Est-ce qu'il avaient abandonnés avec le temps ? Ce n'était pas possible de se résigner de la sorte.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CALL ME; [ Contenu sponsorisé ]


MessageSujet: Re: C'est cool tout ça mais... [PV : Krykry]   


Revenir en haut Aller en bas
 

C'est cool tout ça mais... [PV : Krykry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "Je suis tout en nage mais nager je ne sais paaaas !" ♪
» je peux pas plaire a tout le monde, mais quand je vois a qui je ne plaid pas, ça ne me dérange pas ! - KALISTA
» Je craque .. ♥
» Pas tout à fait mais presque !
» Un truc tout bête mais qui serait grandement utile.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KRASH ♛ GAME :: KRASH GAME; secteur b :: Quartier Asiatique  :: •• Place principale-